Communiqué des travailleurs des campagnes

Communiqué des travailleurs des campagnes

27 décembre 2020 Non Par passamontagna

Communiqué des travailleurs des campagnes à la suite de la manifestation qui a eu lieu le 21/12 matin à San Ferdinando (RC).
https://campagneinlotta.org/

Aujourd’hui, les travailleurs de la « ville de tentes » de San Ferdinando et de toute la plaine de Gioia Tauro est descendu dans la rue, en grève, après l’assassinat, il y a deux jours, de leur frère sénégalais Gora Gassama. Dans une manifestation complètement spontanées et auto-organisées, plus de cinq cents personnes ont a d’abord bloqué la route nationale sur laquelle Gora a été tuée, puis l’autoroute, montrant une détermination qui donne une grande force à leurs revendications.

Si, en fait, le meurtre de Gora a été l’étincelle qui a déclenché cette la flamme, le racisme, qui s’exprime aujourd’hui aussi dans les paroles de ceux qui qui minimise et ceux qui rendent Gora malienne, au lieu de sénégalaise, parce qu’un État africain vaut l’autre, l’exploitation et la répression qui l’a causé, et que les travailleurs ressentent chaque jour sur leur peau sont les mêmes depuis des décennies. Et, tout comme la mort de Gora, ils ne sont pas les accidents du destin. Ce sont des faits qui remettent en question des et qui peuvent, doivent, être éliminés. Les travailleurs, pour ça, exigent des choses précises pour mettre fin à cette tragédie.

Les documents, qui avaient été promis, avec une amnistie, à la suite de la grande mobilisation du 6 décembre 2019, mais qui s’est révélée encore un autre mirage.

Les maisons qui, en Calabre comme dans de nombreuses autres régions d’Italie, sont prêtes depuis des années, mais qui sont maintenus vides, avec mille excuses invraisemblables, pour ne pas à ceux à qui ils sont dus.

Le respect des contrats de travail et de leurs droits, toujours violés mais plus encore à l’époque de la covid, comme le montrent les conditions encore plus aberrantes conditions imposées ces derniers mois dans les villes de tentes et les camps de travail.

A la fin de la journée, les travailleurs ont obtenu la promesse d’une rencontre avec le devrait avoir lieu demain, avec les maires de la plaine et avec un représentant de la préfecture. Une première victoire, bien sûr, mais les travailleurs sont bien conscients que de telles promesses e sont souvent révélées être un moyen pour détourner leur juste colère, et ils sont prêts à retourner dans la rue si c’est le cas devrait être le cas cette fois-ci.

En fait, les travailleurs sont déterminés à faire valoir leur
leurs exigences, comme le montre la protestation d’aujourd’hui ainsi que de nombreuses autres mois de la pandémie, et ils sont également bien conscients que le moyen le plus efficace de La voie la plus efficace vers la victoire est la lutte, car seule la lutte paie.