SOLIDARITÉ ET SOUTIEN À LA SEA WATCH, À SON ÉQUIPAGE ET À TOUTES LES PERSONNES DEBARQUEES A LAMPEDUSA

29 juin 2019 Non Par passamontagna

CONTRE CETTE POLITIQUE MEURTRIÈRE QUI JOUE AVEC LA VIE DES GENS.
CONTRE CE GOUVERNEMENT JAUNE-VERT ET SON DÉCRET QUI CRIMINALISE CEUX QUI SAUVENT DES PERSONNES EN MER.

Finalement, les gens coincés dans la mer pendant 17 jours sont arrivés sur le continent. Le Sea Watch 3 a accosté à Lampedusa « désobéissant » à l’ordre de la guarda di finanza de s’arrêter. Il a accosté parce que les gens n’en pouvaient plus. Il a accosté parce que l’instrumentalisation politique et le jeu du gouvernement étaient en train de tuer. Il a accosté même si la loi ne le permettait pas.
Mais ce n’est pas nouveau, la loi n’est PAS juste. Et surtout quand il s’agit de vie ou de mort, la désobéissance devient un devoir et la résistance une obligation.
Le gouvernement précédent a financé les prisons en Libye et a essayé de bloquer les départs. Ce gouvernement a fermé les ports. Salvini s’est octroyé le droit de bloquer les navires chargés de personnes en mer et de les laisser mourir parce qu’elles sont « migrantes », et donc illégales. Il parle du « comportement criminel » de la Sea Watch et de tous les navires d’ONG qui naviguent sur ce tronçon de mer ; il espère « arrêter l’équipage et éloigner les migrants ». Le pouvoir judiciaire accuse la Sea Watch de « violence inadmissible ».
Mais qu’est-ce que la violence ? Forcer un blocus pour sauver des vies ou laisser des gens mourir ? La violence de la loi est quotidienne. Ce gouvernement et ses nouveaux décrets ne sont que la dernière pièce en date d’un long processus de criminalisation des personnes qui emigrent et de la solidarité. Aujourd’hui, le capitaine risque 3 à 10 ans de prison, le navire est kidnappé, avec une amende allant jusqu’à 50 000 euros qui s’ajoute à une vague de paroles et de phrases crachées par divers politiciens.
Meloni et son équipe ont proposé de couler le bateau.
Que dire, à part que cela est dégueulasse. Instrumentaliser des vies pour des intérêts électoraux. Du clown vert qui se prend pour un policier, aux différents partis politiques, ceux qui sont outrés mais qui promeuvent les déportations et les lagers en Libye, ou ceux qui parlent de droit et de légalité et qui disent donc que le Sea Watch a quand meme mal agit.
Belles conneries.

Toujours aux côtés de celleux qui se rebellent.
LIBERTE POUR TOUTES ET TOUS
SOLIDARITÉ AVEC L’ÉQUIPAGE ET LES EXILE.ES
…ORGANISONS-NOUS !