Gradisca – Fuites, émeutes, incendies, passages à tabac et tentatives de suicide dans les CRA

Gradisca – Fuites, émeutes, incendies, passages à tabac et tentatives de suicide dans les CRA

16 janvier 2020 Non Par passamontagna


Source – Hurriya ( https://hurriya.noblogs.org/post/2020/01/14/gradisca-evasioni-rivolta-incendio-pestaggi-polizieschi-tentato-suicidio-cpr/ )

La nouvelle prison pour etranger de Gradisca d’Isonzo, inaugurée le 16 décembre dernier, a été présenté par les autorités comme une  » prison administrative super-supervisée « . Équipée de nouveaux murs et clôtures, contrôlée h24 par un  » système innovant de vidéosurveillance pouvant compter sur près de 200 caméras  » comme l’a souligné le préfet de Gorizia. De cette manière les institutions ont pensé à rassurer l’opinion publique sur la  » sécurité  » garantie dans le nouveau camp de concentration d’Etat, et à lui faire oublier ce qui s’est passé dans le temps dans d’autres CRA : les protestations, les émeutes et les incendies, les évasions, les conditions de vie insupportables à l’intérieur de la structure, les passages à tabac des gardes, le tragique assassinat d’Etat d’Abdelmajid El Kodra en 2013, qui a conduit à la fermeture du CRA. Mais comme les détenus le savent, cette structure super-technologique reste un camp de concentration et, par conséquent, les personnes emprisonnées continuent de résister et de se battre de toutes les manières possibles, réussissant parfois à retrouver leur liberté.

Il n’est donc pas surprenant que l’évasion réussie de trois détenus, qui a eu lieu dans les premiers jours de l’année, soit restée cachée jusqu’au 12 janvier, le lendemain d’une procession de solidarité devant le CRA. Les trois ont réussi à surmonter les murs et la surveillance vidéo et à s’éloigner de la zone, une seule personne a été capturée par la suite alors qu’elle était déjà à Vérone. Au début du mois de janvier, quelques épisodes d’automutilation ont déjà été signalés. Les protestations ont continué ces derniers jours, comme le rapporte l’assemblée No CPR et No frontières Friuli-Venezia-Giulia (contre CRA et frontieres) :  » Après le rassemblement en soutien, le samedi 11, dans la nuit, les militaires sont entrés dans les cellules du CRA à Gradisca, ont battu et pris les cartes sim de certaines des personnes à qui nous avons parlé pendant le rassemblement. Le dimanche 12 janvier de 14h00 à 16h00 il y a eu des émeutes au CRA, dans les zones les plus proches de la rue où il y a 5 cellules de 6 personnes chacune. Les détenus ont réussi à briser les fenêtres, à tirer les lits pour atteindre le mur et 8 ont réussi à sauter par-dessus le mur. 3 ont été ramenés à l’intérieur du centre et battus, 5 ont réussi à s’échapper, parmi eux de très jeunes garçons. Un des 3 garçons qui ont été ramenés au CRA a été emmené à l’hôpital, un autre est malade. Un garçon marocain a tenté de se suicider aujourd’hui et a été bloqué par les autres détenues. En ce moment, 13 décembre, des matelas ont été mis au feu pour se réchauffer et les forces de l’ordre s’appliquent pour les éteindre [utilisant des extincteurs à l’intérieur des cellules ».
Tant qu’il y aura des camps de concentration, il y aura de la résistance.