SOLIDARITÉ AVEC LES COMPAGNON.NES DE TRENTO ARRETEES

SOLIDARITÉ AVEC LES COMPAGNON.NES DE TRENTO ARRETEES

4 mars 2019 Non Par passamontagna

Sept autres camarades ont été arrêtéEs.

Des dizaines de perquisitions. 40 suspects.


Ils parlent de « cellule subversive », de « terroristes » ; ils dépeignent les personnes arrêtées comme « prêtes à tuer pour renverser l’ordre démocratique ».
Rien ne nous surprend. Aujourd’hui, le terrorisme perpétré par les médias et les journaux est du pain quotidien. Et la campagne contre les « anarchistes », les vilains noirs et méchants qui s’opposent à « l’ordre des choses » et à la « coexistence pacifique » dure depuis longtemps.

Ils ont arrêté 7 compagnons. Après la répression à Turin, ils ont attaqué un autre groupe de personnes qui s’organisent contre la militarisation, contre les frontières. Le fascisme et le racisme se battent, de plus en plus meurtriers. Qui pense et agit quotidiennement contre un capitalisme de plus en plus sournois.

D’abord Turin, maintenant Trento.

Ils veulent massacrer toute forme de pensée et d’action critique envers l’existant. Ils veulent tuer tous les groupes qui s’organisent et vivent en dehors des schémas institutionnels. Les accusations de terrorisme sont à nouveau faites pour isoler, pour essayer de briser la solidarité. Imposer de longues peines préventives et briser un groupe de compagnons engagés dans de nombreuses luttes.

Mais dans cette guerre, le terroriste est l’État et ses tortionnaires. C’est sa propagande de peur et sa pensée unique qu’il tente d’imposer avec répression et conformisme. Ses lois sont meurtrières, et aujourd’hui sa politique est de plus en plus fasciste et raciste, ce qui sépare les blancs des noirs, ce qui fomente la haine et la discrimination. C’est l’État qui fait la guerre, et dans cette guerre maintenant déclarée aux pauvres, aux marginalisés et à tous ceux qui s’organisent contre ces politiques, nous sommes tous appelés à prendre parti et à prendre parti.

 

Notre entière solidarité avec les compagnons arrêtés de Trente.
Toujours complices de ceux qui se rebellent et choisissent de se battre.

Les camarades de ChezJesOulx- Casa Cantoniera Occupata